Qui sommes-nous ?

Le groupe Idées noires a vu le jour en janvier 2003. Composé au départ de trois anarchistes, le groupe s’est étoffé au fur et à mesure des rencontres et des luttes : il compte aujourd’hui une douzaine de membres répartis sur la région parisienne.

Synthésiste et affinitaire, Idées noires est composé de militants communistes libertaires et d’individualistes. Malgré nos différences, nous savons que notre force vient justement de nos points communs et de notre envie d’agir ensemble.

Les militants du groupe se battent pour la liberté et l’égalité de toutes et tous, de manière générale, et depuis 2003 ont été investi dans plusieurs luttes tel que :

 -la gratuité des services publiques à travers le RATP (Réseau pour l’abolition des transports payants)
-le mouvement de défense des retraites en 2003
-le Vaaag (village autogéré, anticapitaliste et antiguerre) et l’organisation des manifestations lors du contre sommet du G8 à Evian en 2003
-l’organisation du FSL (Forum Social libertaire) en 2003
-des collectifs antiguerre
-dans la lutte des sans papiers en étant actif auprès du 9e collectif de sans-papiers
-dans la lutte des sans domiciles fixes au travers de l’occupation de l’ex CHU Duranton
-le mouvement anti-CPE

-la lutte de soutien aux expulsés de Bagnolet
-la lutte contre les corridas
-la lutte anticléricaliste
-la lutte antifasciste

Le groupe édite aussi des brochures (Chant de la révolution, Catéchisme de l’abbé Meslier), une feuille de chou supplément au Monde libertaire. Nous organisons également des apéros libertaires sur différents sujets, diffusant ainsi les idées anarchistes.

Les membres du groupe sont aussi présents sur le plan fédéral, parmi nous, plusieurs militants sont mandatés ou ont été mandatés par la Fédération anarchiste.


Comment nous contacter ?

Vous pouvez toujours nous écrire à : Idées noires 145, rue Amelot 75011 Paris, ou nous rencontrer directement lorsque nous organisons des débats ou spectacles.

Nous sommes aussi régulièrement de 11H à 12H30 présents sur le marché de Malakoff où nous vendons le Monde libertaire à la criée.